Assemblée Générale 2020

Avec la fête des possibles

Nous profitons de la fête des possibles 2020, zoom annuel événementiel qui a pour objectif de rendre visibles toutes les initiatives citoyennes qui construisent une société plus durable, humaine et solidaire, et d’inviter toutes et tous à découvrir ces initiatives puis à agir.

Pour la Monnaie Locale CERS, il s’agit cette année de proposer de :

Les résultats 2019 de l’association Just’Echanges : quelques éléments

Le bilan moral et financier, préalablement envoyé aux adhérents, sera voté directement, pour fixer les réflexions sur les actions à mener pour développer la circulation du CERS.

Les besoins 2020

Besoins de compétences + temps

  • Développement web et réseaux,
  • animation des réunions bénévoles,
  • développement projets,
  • mise en œuvre des rencontres citoyennes…
  • Représentation des Comptoirs d’Echange chez les Prod’acteurs,
  • Comptoirs d’Echanges mobiles

Dans les 4 pôles d’activité

Les actions à mener

Reprendre une feuille de route pertinente :

  • Se doter de salariés ou prestataires, qui seuls peuvent assurer les tâches de suivi qui ne peuvent se faire que dans les heures ouvrables : développement du réseau des prod’acteurs, communication, et animation, organisation
  • Se structurer en interne, pour rassembler les motivations individuelles bénévoles autour de groupes d’action, délégués à l’évolution d’une action/thème (exemple : organiser –et assurer les rencontres avec les élus) —Concernant les bénévoles, mettre en place les « passeport formation »
  • Remobiliser les Collèges et leurs représentants pour qu’ils soient aussi force de proposition
  • Développer la formation aux MLC
  • Rencontrer d’abord les associations en leur proposant formations MLC, diffusions de documents, visant à améliorer la connaissance et la compréhension des MLC
  • Recruter des bénévoles
  • Communiquer par voie de presse + radio, par des bulletins d’info qui peuvent hebdomadaires ou bi-mensuels
  • Assurer la communication internet (infos, pages dédiées, échanges ) pour les adhérents, habitants du territoire,  touristes… —
  • Redéfinir les objectifs de la MLC CERS, et … le faire savoir !

Avec la nécessité de trouver le financement de nos actions

Développer une Monnaie Locale n’est pas un modèle économique qui peut financer complètement son fonctionnement ! En effet, les adhésions ou recettes annexes ne peuvent pérenniser des emplois structurels nécessaires à son développement (animer le réseau des Prod’acteurs, gérer les mails, adhésions, retours de CERS, faire la veille et communiquer avec les autres MLC, communiquer ne externe et en interne …. Ce qui représente souvent 1,5 Equivalent Temps Plein. Ailleurs les Monnaies Locales sont soutenues par les Mairies ou Communautés de Communes, ou/et par les Régions. qui subventionnent le financement de ces emplois. Mais cela ne dédouane pas de proposer un financement citoyen de particuliers et d’entreprises (dons déductibles des impôts).

Ce qu’il s’est passé depuis mars 2020

==> Nous avons été confinés, avec un arrêt brutal des circuits économiques. Et la mise en exergue des failles de notre système économique : dépendance complète des français aux approvisionnements lointains, qu’ils viennent par camion, avion ou bateau…

  • 3 jours 1/2 d’autonomie alimentaire pour Toulouse … et beaucoup d’autres centres.
  • Des médicaments essentiels fabriqués à l’autre bout de la planète, soumis au bon vouloir d’approvisionnement des pays où ils sont fabriqués
  • ==> Suffirait-il d’arrêter les transports pour affamer les populations et les rendre malades ?

Les Communautés de Communes et les Mairies découvrent et utilisent les alternatives pour relancer l’économie = près de chez nous :

  • Mairie de Capestang + sur FR3 autre article
  • Mairie de Carcassonne (bons d’achat distribués)
  • Grand Narbonne (seulement les bons d’achat abondés, car l’application Keetiz ne “finit pas le travail” de fixation des richesses sur le territoire)

==> Les élections Municipales ont fait des outils de transition … et des hommes (Maire de Lyon veut être défrayé en Monnaie Locale Gonette… ) attestant de la demande des populations pour des échanges plus vertueux et respectueux

==> La crise économique de notre système de « sur-consommation » va s’accélérer, et les Monnaies Locales Citoyennes, comme le CERS, qui ne peuvent pas s’échapper dans les circuits financiers et sont sans enjeu (elles restent des monnaies et ne deviennent pas de l’argent) apparaissent comme une vraie alternative complémentaire capable de répondre maintenant aux enjeux devenus urgents : elles fonctionnent dans le circuit économique actuel (appairées à l’€) et peuvent répondre à l’urgence

  • Fléchage, soutien et développement des circuits de proximité ==> autonomie des territoires alimentaire, énergétique…
  • Résilience aux chocs monétaires, avec maintien des richesses produites par les échanges sur le territoire
  • ==> Tissage du lien social et mieux vivre ensemble

Il est temps, toutes énergies confondues, de “souffler” le CERS !

À très bientôt !

Aller à la barre d’outils